Bira, Sulawesi Sud

Deux semaines à Bira en quelques mots…


- Plongée de classe mondiale, vraiment. Requins tous les jours, pas un seul autre bateau de plongée en vue en deux semaines, un récif magnifique, des tonnes de poissons et de créatures diverses, dont certaines que je n’avais jamais vues. Et aussi quelques jours avec de l’eau VRAIMENT froide !

- Des locaux adorables, y compris le type qui gérait la guesthouse où j’ai dormi et tout le staff de notre warung préférée.

- Des touristes locaux insupportables durant le weekend, alors que la semaine Bira est d’un calme à toute épreuve. Je pensais que Chris exagérait un peu l’histoire des photos, mais j’avais tort… « Hello Mister, photo ? photo ? » (oui, ils ne connaissent pas « Miss »). C’était amusant la première fois, irritant la 50ème et franchement pénible la 150ème. Mais ça m’a permis d’apprendre mes premières insultes en indonésien ! Kepala udang = tête de crevette = idiot, ou encore mon préféré, goblok ! = imbécile.

- L’endroit est magnifique. Des plages paradisiaques, de la jungle partout et des balades sur des petites routes désertes, des chantiers de construction de bateaux impressionnants, et cerise sur le gâteau, presque pas de moustiques ! Mais des TONNES de chèvre. Et de caca de chèvre, donc.

- Retrouver ma partenaire de plongée préférée. Celle avec qui je peux faire des plongées de 80mn, qui a failli me faire avaler mon détendeur tellement j’ai rigolé, qui lit sur mon visage sous l’eau.

- Les odeurs, celles dont je me rappelais des voyages précédents : l’huile de friture, les algues qui sèchent, les ordures qui brûlent. Les goûts aussi : les épices, les nouilles, la noix de coco et les cacahuètes , la papaye, même cette pisse de chat qu’est la Bintang.

- Voir les bénéfices de quelques cours d’indonésien avant de partir. Oui, je fais illusion pendant trente secondes pour faire croire que je parle indonésien. Bon, à la troisième phrase de mon interlocuteur, j’affiche le regard dépitée de celle qui ne comprend rien, évidemment. Mais je vais finir par y arriver. Mots les plus utilisés : banyak hiu ! (plein de requins !)


Pour résumer, j’ai perdu un appareil photo, un ou deux kilos, et trois jours en tout de voyage aller-retour. Mais j’ai aussi gagné pas mal de vocabulaire en indonésien, deux douzaines de plongées magnifiques, j’ai passé deux semaines géniales avec mes amis et rencontré plein de gens sympas. A bientôt Bira, je reviendrai.

Archives
Tags
Mon roman ?
Allô ? Contact form

Updates by email

Copyright Ma vie sous l'eau. Toute reproduction interdite sans accord, autrement ça va mal se passer !

Copyright Ma vie sous l'eau. Using this content without agreement is forbidden, if you do so nasty things will happen to you!