L'apprentissage de l'indonésien

November 18, 2012

J'ai commencé il y a quelques semaines à prendre des cours d'indonésien. Oui, j'ai trouvé par miracle ici une gentille prof qui veut bien me donner des cours.
(et je suis au courant qu'il y a plus de 700 dialectes utilisés à travers l'Indonésie, je n'ai pas l'intention de les apprendre tous, merci bien. Bahasa Indonesia, comme on l'appelle, est la langue officielle et je vais me contenter de ça.)

 

Comparé à d'autres langues, l'indonésien est plutôt facile à apprendre : même alphabet, les sons sont assez simple, mais surtout la grammaire est quasiment inexistante en comparaison des langues européennes.

Par exemple, il n'y a aucune conjugaison. Un verbe est le même quel que soit le sujet ou le temps employés, mis à part des suffixes ou préfixes (dont je n'ai pas encore bien compris le fonctionnement, j'avoue). Pour introduire une notion de temps, on la définit en incluant "hier", "l'an prochain" ou "quand je marcherai sur la lune" dans la phrase. Et voilà, facile.

Peut-être est-ce la raison pour laquelle le temps est une notion un peu différente en Indonésie. Le mot pour demain est "besok", mais quand quelqu'un dit "ya, besok !" (oui, demain !) il vaut mieux s'assurer que ce quelqu'un parle bien du jour après aujourd'hui ou des prochains jours...C'est donc un peu difficile à comprendre pour les gens qui, comme moi, parlent uniquement des langues avec des conjugaisons pour exprimer le temps.

 

Il n'y a pas non plus de pluriel. Doublez le mot, et voilà votre pluriel : "anak", un enfant, "anak anak", des enfants. Pour être plus spécifique, on utilise des nombres ou on rajoute "quelques uns", "beaucoup", etc.

MAIS évidemment il y a des pièges. Certains mots sont doublés même au singulier. Eh oui, ça ne pouvait pas être aussi simple quand même. Araignée : laba-laba. Papillon : kupu-kupu. A ne pas confondre avec "kupu-kupu malam", littéralement "papillon de nuit", qui qualifie les filles de joie....

 

Et comme dans toutes les langues, il existe tout un tas de mots similaires à ne pas mélanger car ils n'ont pas du tout le même sens. Comme "kelapa" (noix de coco) et "kepala" (tête). Je pense que j'ai déjà demandé "une glace à la tête" plutôt qu'à la noix de coco...


Mais généralement, jusqu'ici les gens ont été compréhensifs avec mes pauvres tentatives de conversation, essayant de me comprendre et m'aidant avec des nouveaux mots. Mon nouveau meilleur ami est un dictionnaire de poche Indonésien-Anglais. Quelqu'un m'a dit un jour "trois mots par jour", c'est ce que j'essaye de faire, en compilant des petites listes dans un carnet. J'espère pouvoir tenir une conversation normale décemment dans quelques mois...

Please reload

Please reload

Archives
Tags
Please reload

Mon roman ?

Updates by email

Allô ? Contact form

Copyright Ma vie sous l'eau. Toute reproduction interdite sans accord, autrement ça va mal se passer !

Copyright Ma vie sous l'eau. Using this content without agreement is forbidden, if you do so nasty things will happen to you!