Plongées à Bunaken et Lembeh

February 21, 2013

(au nord de l’archipel des Sulawesi, de chaque côté de Manado)

 

J’ai découvert quelque chose: J’ADORE les plongées macro. K. et moi avons passé cinq jours à Lembeh, fait 10 plongées, et chacune d’entre elles fut étonnante. Comme on était un peu des débutants dans ce genre de plongée, il nous a fallu un peu de temps pour ajuster nos yeux à la faune locale. A Lembeh, on cherche des petits, minuscules, microscopiques animaux. Quand on descend et que tout ce qu’on voit est une étendue de sable noir, on se demande un peu ce qu’on fout là. Il y a très peu de récif, à part deux ou trois coraux ici ou là, des ordures (ça, y’en a plein) mais la plupart du temps, voilà ce qu’on voit en descendant. Mais quand on commence à se rapprocher du fond et à coller son nez près du sable, pour regarder de près ce qui ressemble à une feuille, un bout de bois mort ou un détritus (bon souvent, les détritus, ben…c’est des détritus), on découvre qu’il y a des milliers de trucs : des poissons scorpions, pierre, grenouille, tubes, des hippocampes, des poulpes, etc. La liste des trucs que j’ai vu et que je n’avais jamais vu avant est infinie. Il y a aussi tout un tas d’espèces propre à Lembeh et toujours non identifiées car on ne les trouve nulle part ailleurs.

 

 

Leo, l’adorable guide de plongée local qui s’est occupé de nous, plonge là depuis cinq ans. Il avait des yeux bioniques et là où je voyais un tas d’algues il trouvait un pipefish pygmée.

Bref, on s’est bien amusés, notre logement était sympa et confortable (eau chaude = méga confort) et tout ce qu’on a fait pendant cinq jours fut manger, plonger, dormir et recommencer. 

 

Malgré des pluies torrentielles et persistantes qui ont essayé de nous barrer la route, nous sommes revenus à Manado pour traverser le bras de mer qui nous séparait de Bunaken, l’autre endroit où on plonge dans le coin.

Bunaken n’a rien à voir avec Lembeh, la plongée est plus « standard », récifs et tombants. Mais c’était tout de même très chouette. Pour notre plongée de bienvenue, deux requins pointe noire sont venus nous dire bonjour.

Les conditions n’étaient pas terribles, au vu des trombes d’eau qu’on a pris sur la tête sans arrêt pendant plusieurs jours, la zone a été un peu inondée. Mais bon, mis à part mon téléphone qui n’a pas apprécié le climat local et qui ne marche plus qu’à moitié, pas d’autre dégât (sauf mes fringues qui puent un peu). Du coup, la visibilité n’était pas super, mais les plongées étaient quand même chouettes : des tortues, des tonnes de poissons, de chouettes récifs avec des nudibranches, des crevettes, des crabes et d’autres trucs, quelques tombants vraiment chouettes. L’endroit où on a dormi, Panorama Diving, n’avait rien d’aussi chic que notre logement à Lembeh mais l’ambiance était très sympa.

Et voilà, presque deux semaines de chouettes plongées. Maintenant, mon petit compagnon de voyage retourne chez lui, et moi je m’envole pour Makassar pour ensuite atteindre Bira, le bout du monde (euh non pardon, le bout de l’archipel). Fin des vacances, va falloir se mettre sérieusement à potasser maintenant, parce que jusqu’ici on ne peut pas dire que j’ai été hyper efficace…

Please reload

Please reload

Archives
Tags
Please reload

Mon roman ?

Updates by email

Allô ? Contact form

Copyright Ma vie sous l'eau. Toute reproduction interdite sans accord, autrement ça va mal se passer !

Copyright Ma vie sous l'eau. Using this content without agreement is forbidden, if you do so nasty things will happen to you!