La vie quotidienne de l'instructrice de plongée

June 4, 2013

Certains d'entre vous me demandent comment c'est, la vie de tous les jours, vu que c'est assez différent de leur rythme du lundi au vendredi. Pour commencer, pas de lundi à vendredi. C'est lundi à dimanche, avec un jour de congé de temps en temps, quand j'ai envie et quand c'est possible niveau planning. 

Notre soirée hebdomadaire étant le vendredi, c'est toujours une bonne idée de planifier une journée de congé le samedi....


 

Donc, voilà à quoi ressemble une journée normale:

Le réveil entame son bip-bip vers 6h30, la plupart du temps. Oui c'est matinal, n'est-ce pas, mais en général je me couche avec les poules. Bizarrement, je deviens nettement meilleure à la gestion du matin. Je ne ressemble toujours pas à un être humain avant mon premier café, mais une fois le dit café avalé alors me voilà d'attaque et gaie comme un petit pinson (ou un petit poisson, plutôt). Sans doute le résultat d'être CONTENTE d'aller bosser.

J'arrive entre 7 et 8 heures selon le planning de plongée du jour, le bateau partant entre 7 et 10 heures selon la marée. J'agite la main vers Cody (qui est caché derrière le bureau en train de faire les emails du matin. Nous avons cette accord tacite de ne pas se causer si possible tant que nous n'avons pas totalement regagné notre enveloppe charnelle), je me prépare un café et je m'active avec les bouteilles et les équipements de mon groupe de plongeurs, pendant que les autres font de même. C'est cette petite danse matinale, où je marmonne à un DMT (Divemaster trainee, stagiaire guide de plongée en formation) ou à moi-même "5 blocs, 2 small, 2 medium" et, pas du tout aussi gracieusement que les raies manta, tout se met en place. 

Quand mes clients arrivent, je suis en général en mode "être humain éveillé" et je leur trouve une combi et le reste. On charge le bateau, et vogue.

 

Nous voilà partis sous la surface pour voir des poissons et autres trucs incroyables, ensuite nous remontons sur le bateau pour une pause et un casse-croûte (à base de riz, évidemment). Puis seconde plongée avant de revenir sur la terre ferme. Souvent c'est déjà le début de l'après-midi, on rince et on range, on signe les carnets de plongée, on discute le bout de gras (ou plutôt les poissons et autres créatures du jour). 

Si je ne donne pas de cours, alors je traîne quelques heures, je fais de l'internet quand il veut bien marcher (et j'écris tous ces trucs de blog), je renseigne les gens qui viennent se renseigner, etc. 

Si je donne cours, alors c'est l'heure de la théorie de la plongée ou de la piscine, des cours, bref d'enseigner la plongée.

 

(c'est le "bureau")

Quand la nuit tombe, c'est l'heure de rentrer à la maison et de prendre une douche froiiiiide (l'eau chaude me manque de plus en plus au fur et à mesure que la température de la mer baisse...) pour laver le sel et l'odeur de la mer. Quand j'ai quitté mon habit de sirène, je peux aller profiter du dîner avec quelques membres du "gang" des instructeurs, stagiaires et autres plongeurs (et oui, on cause souvent de plongée) avant d'aller me coucher ridiculement tôt, genre vers 21 heures. Avec un bon bouquin ou une bonne série télé, quand même.  Et de faire des jolis rêves de poissons ou de trucs qui n'ont rien à voir.

 

Et le jour suivant, je recommence. 

Et tous les jours j'aime ça. 

J'attends toujours la journée super pourrie, pour voir comment ça fait. 

 

Please reload

Please reload

Archives
Tags
Please reload

Mon roman ?

Updates by email

Allô ? Contact form

Copyright Ma vie sous l'eau. Toute reproduction interdite sans accord, autrement ça va mal se passer !

Copyright Ma vie sous l'eau. Using this content without agreement is forbidden, if you do so nasty things will happen to you!