Enseigner le niveau au-dessus

Comme l'an passé, l'été est là et les touristes aussi et j'ai moins de temps pour vous raconter ma vie. Juillet a été bien rempli, pas mal de visites de copains aussi ce qui fait toujours bien plaisir, quelques problèmes de santé (rien qui sorte de l'ordinaire pour moi et rien de grave, juste comme d'habitude quoi).

Le mois d'août est un peu différent, car je commence un nouveau cours qui me permettra d'enseigner les cours d'instructeur de plongée. Pour ceux d'entre vous qui ne sont pas familiers avec le monde de la plongée professionnelle tel que défini par PADI, voici :

En noir, les niveaux professionnels. Une fois que vous avez passé avec succès votre exam d'instructeur (Open Water Scuba Instructor, la case noire à droite tout en bas), vous pouvez également commencer à "grimper à l'échelle" de PADI comme on dit et faire d'autres cours. Depuis près d'un an j'enseigne les cours de divemaster ( j'en avais déjà parlé dans un précédent post ) et c'est quelque chose que j'aime vraiment faire. J'ai aussi commencé à enseigner des spécialités, ce qui s'est avéré intéressant pour plein de raisons. Donc ce mois-ci, je passe la vitesse supérieure en assistant à un cours complet d'instructeur (et puis bien sûr en passant aussi quelques examens et autres trucs du genre) qui me permettra de gagner la qualification de IDC Staff Instructor (voir sur le petit dessin, on commence à se rapprocher du haut...). Une fois que j'en aurai fini avec ce cours, je serai qualifiée pour enseigner en grande partie les cours d'instructeur (avec l'aide d'un Course Director, l'échelon tout en haut de l'échelle !), avec bien sûr l'idée de préparer les candidats à l'examen mais aussi à la vraie vie de l'instructeur de plongée.

Evidemment c'est un nouveau challenge (il a fallu que je reprenne un peu la théorie, pour pouvoir l'enseigner...) mais aussi c'est intéressant de pouvoir faire ça tout en continuant à apprendre aux gens à plonger, un sorte de grand écart entre les niveaux. Il faut une approche différente, il faut se sentir suffisamment confiant pour pouvoir enseigner aux autres comment enseigner. J'ai eu des débats sans fin avec moi-même pour décider si c'était la bonne prochaine étape, si c'était trop tôt ou pas, si j'aimerais ça ou pas. Et puis finalement j'ai décidé que j'étais cap, que j'apprendrai des choses, qu'après avoir enseigné pendant près de 18 mois et avoir fait pas mal de cours de divemaster j'étais capable de le faire. Pour l'instant, j'aime vraiment ça. Enseigner à ce niveau ça donne de l'inspiration, ça permet de prendre du recul sur les choses, c'est là que l'expérience des 18 derniers mois prend toute sa valeur et son intérêt. Parce que j'ai parcouru un long chemin en 18 mois (et je n'en ai pas terminé, loin de là !), pour certaines choses, je sais maintenant de quoi il retourne. Il faut aussi trouver de nouvelles façons d'expliquer les choses, de trouver les bonnes histoires ou anecdotes pour expliquer, de comment appliquer la théorie à la vie réelle dans l'eau. Donc me voilà en train de grimper l'échelle. Qui sait où ça me mènera ?...

Archives
Tags
Mon roman ?
Allô ? Contact form

Updates by email

Copyright Ma vie sous l'eau. Toute reproduction interdite sans accord, autrement ça va mal se passer !

Copyright Ma vie sous l'eau. Using this content without agreement is forbidden, if you do so nasty things will happen to you!