Une autre petite aventure aux Sulawesi

Après les mois de travail de la saison haute, l'heure est arrivée de profiter des vacances (et cette année je prends des GRANDES vacances!). Avant de rentrer en France, je me suis offert une petite semaine de vacances plongée. Ma collègue Jo et moi avns organisé une visite à Bira, Sulawesi, pour une semaine.

(pour une raison inconnue je n'arrive pas à mettre un lien ici vers les billets précédents mais une rapide recherche en Février/Mars 2013 vous rappellera que j'avais déjà visité Bira deux fois).


Bref, les vacances ont commencé par une journée et une nuit à Bali avant notre vol très matinal. La journée a consisté en un peu de shopping, nous avons ensuite passé la soirée avec Cody et Andrew à une soirée caritative pour la journée mondiale contre le Sida dans un hôtel super classe à Semyniak...avant d'aller dans les bars pour s'amuser un peu. Beaucoup de danse et de tequila et de drag queens. Je suis toujours fascinée par la Beyoncé de Bali (et j'aimerais vous montrer une photo mais je n'en ai pas !!). Evidemment on s'est couché bien trop tard et quand le réveil a sonné à 4 heures le lendemain pour prendre l'avion autant vous dire que ça a fait mal. J'étais sans doute encore un peu saoule ce qui n'est jamais une bonne idée quand il faut se cogner 2 heures d'avion puis 6 heures de bagnole. En gros, ça a été une longue journée de voyage, bien douloureuse pour mon crâne.


Le voyage a été rallongé un peu grâce à un petit incident avec la police à Makassar. En sortant de l'aéroport, nous trouvons notre chauffeur envoyé par mon ami Bob depuis Bira. Nous allons jusqu'au parking, il va chercher la voiture et on fourre tout dedans, on s'installe, nous voilà prêts à partir...et un policier de l'aéroport se pointe et commence à discuter avec lui, notre chauffeur descend de voiture et ils continuent à causer. Ici, en général la plupart du temps police = emmerdes. La corruption n'a rien d'un mythe et en temps que "bule" (tête de blanc) on apprend assez vite que la police n'est pas votre amie. Notre chauffeur revient après 10 minutes et nous explique (en indonésien, donc en gros ce que je comprends) que le policier lui dit qu'il ne peut pas nous récupérer ici car il n'est pas un taxi (mais oui bien sûr...) et il nous demande de descendre de voiture pendant qu'il va régler ça. Donc on descend, on poireaute dans le parking pendant 40 minutes, jusqu'à ce qu'enfin il revienne et nous récupère et nous voilà enfin en route. Il s'avèrera plus tard qu'il a réussi à s'en tirer sans payer car Bob depuis Bira discutait avec le policier au téléphone, en lui demandant d'où sortait cette loi et son matricule de policier etc. Cet aimable policier a dû voir nos tronches de blanc et se dire qu'il pourrait nous soutirer un peu de pognon...dommage, pas cette fois-ci !!!



Nous avons fini par arriver à Bira, le village où les chèvres, les poules et les gosses se baladent en liberté, j'ai retrouvé des amis, on a plongé à peu près tous les jours malgré le vent de la mousson, et c'était bien. Plein de requins, plein de petites créatures intéressantes, juste nous sur le bateau donc on a choisi nos sites de plongée, on a passé beaucoup de temps sous l'eau (mon nouveau record: 99 minutes), on a pris plein de photos, bref on s'est bien amusé. Que c'est bon de plonger sans clients pour une fois : pas besoin d'avoir du lest en rab (et pas de portage de bouteille !!), on peut aller à la vitesse de la limace, on peut se mettre en déco à 12 mètres parce qu'on est resté trop longtemps sous l'eau et ça le fait, on peut rester bien plus longtemps ou profiter d'un mégo courant en sachant que ça ne pose pas de problème. Bref, que du bonheur.


Il s'avère aussi que, malgré le fait que j'ai l'impression de ne rien apprendre en indonésien et de ne pas assez progresser, j'ai quand même nettement amélioré mes capacités de conversation en deux ans. Je n'en suis pas encore au point où je peux faire la conversation pendant une heure, mais les trucs de la vie quotidienne sont bien plus faciles qu'ils l'étaient il y a deux ans. Bref, c'était chouette. A la prochaine Bira et tes super habitants, je ne sais pas si je reviendrai mais j'espère bien le faire un jour...



Archives
Tags
Mon roman ?
Allô ? Contact form

Updates by email

Copyright Ma vie sous l'eau. Toute reproduction interdite sans accord, autrement ça va mal se passer !

Copyright Ma vie sous l'eau. Using this content without agreement is forbidden, if you do so nasty things will happen to you!